Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

King's Game

 

vertige

 

Titre : King's game

Auteur : Nobuaki Kanazawa

Edition : Lumen

Date de parution : 15/05/2014

Prix chez l’éditeur : 15 €

Nb de tomes : 1

 

etiquette-RESUME.png

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange sms qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence : ils ont 24 heures pour s’exécuter car la sanction en cas de désobéissance est la mort . Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’ils ne s’abattent ?

 

King’s Game… 1 classe, 32 élèves, 24h pour obéir. Une seule sanction : la mort.

 

 

etiquette-MON-AVIS.png

 

Je viens de terminer ma lecture et il est certain qu'on ne regarde plus son téléphone portable de la même façon !

Dans l'ensemble, j'ai trouvé l'histoire intéressante et plutôt bien menée, même si nous pouvons y apercevoir quelques ressemblances avec "Battle Royale" ou bien les mangas tels "Doubt" ou "Juged". Le livre commence sur les chapeaux de roue et se termine de la même façon. Pas de temps mort, une angoisse quasi permanente et des morts à profusion.

L'histoire se déroule dans une sorte de huit clos : une classe de 32 élèves. La principale difficulté que j'ai remarqué a été de retenir 32 noms japonais..... Malgré tout, on s'empare vite de l'histoire et le nom de certains personnages principaux nous reviennent, comme s'il nous avait été demandé de les retenir.... Nobuaki, Chiemi et Naoya (qui fut sans aucun doute, le personnage qui m'a le plus touché.... Mon petit chouchou de l'histoire à qui on ne souhaite aucun mal.). J'ai trouvé plutôt "amusant" que l'auteur choisisse son propre prénom (Nobuaki) pour désigner le héros de ce roman. Cela donne une pincée de "réalité" à l'histoire, ce qui a rajouté une touche d'anxiété à mon état... Qui était déjà proche de la panique.

Ayant déjà lu et vu beaucoup de livres, films ou mangas dans ce genre-là, une multitude de questions s'agitent dans ma tête, et ce tout au long de ce livre : "Qui envoie ces SMS ?", "Le coupable est-il vraiment dans la classe ?", "les morts sont-ils vraiment morts ?", "le héros... est-il vraiment le héros ou se rapproche-t-il pas plus du coupable ?"..... Beaucoup d'interrogations et aucune réponse à se mettre sous la dent avant les dernières pages de ce livre.

Malgré une histoire haletante, pleine d'émotions et d'angoisses, je vais me permettre de mettre un petit bémol sur les 50 dernières pages. Une fois le livre terminé, je suis restée plutôt... perplexe quant aux "explications du pourquoi et du comment". J'ai donc relu une deuxième fois ces fameuses dernières pages..... et beaucoup de mes questions restent en suspens (et j'avoue ne pas aimer cela).

Pour conclure, j'ai trouvé cette lecture agréable et très prenante, mais avec un goût de déception pour la fin. J'espère qu'il y aura une suite afin de remédier à mes petites contrariétés sur ce final.

 

 

 Je remercie les éditions Lumen pour m’avoir permis de lire cette histoire sanglante et haletante.

King's game - Nobuaki Kanazawa
Tag(s) : #Chronique BKonly, #thriller, #young adult, #roman, #Editions Lumen, #King's game, #Nobuaki Kanazawa