Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Half Bad- Tome 1 - Sally Green

etiquette-RESUME.png

Notre monde abrite des sorciers. Des sorciers blancs, qui sont bons. Et des noirs, qui incarnent le mal. Au milieu, il y a Nathan.

Nathan, dont le père est le plus puissant des sorciers noirs. Et dont la mère, grande sorcière blanche, est maintenant morte.

Nathan fait peur, car il est différent. Bon ? Mauvais ? Nul ne le sait.

À tel point que le Conseil des sorciers blancs lui enlève de plus en plus de libertés. Pour finir par l’enfermer et le torturer.

Nathan sait qu’il doit s’échapper avant ses 17 ans. Car, à 17 ans, tous les sorciers reçoivent leur don à travers une cérémonie.

Et le seul à pouvoir pratiquer cette cérémonie est Marcus, son père.

Nathan parvient à s’échapper, mais le plus dur reste à faire : retrouver son père.

Comment faire quand tout le monde vous traque et que vous ne pouvez avoir confiance en personne ?

 

etiquette-MON-AVIS.png

 

 

L'histoire en bref

Connaissez-vous le film 12 years a slave ? Le film où la souffrance de Solomon Northup devient insoutenable au point de nous faire nous questionner jusqu'à quel point  le héros va-t-il devoir supporter cette souffrance avant que son calvaire ne s'arrête. Nous en venons même à souhaiter sa mort pour que sa souffrance s'achève ! Et pourquoi a t-il subi tout cela ? Parce qu'il était noir, différent simplement des hommes qui dominaient cette époque.

Cette comparaison pourra vous sembler étrange mais elle, à mon sens, ce qui correspond à l'ambiance de cette histoire.

Une autre référence qui pourrait vous faire comprendre l'atmosphère de Half Bad serait celle du roman "Entre chiens et loups" de Malorie Blackman dans lequel des personnes de couleur blanche subissent la ségrégation par des personnes à la peau mâte ou foncée.

Ici, il ne s'agit pas d'une histoire de couleur de peau mais de clans. Les sorciers noirs sont réputés pour être vils et meurtriers. Mais est-ce réellement le cas ou ne serait-ce pas plutôt la vision que s'en sont fait les sorciers blancs?

 

Présentation du héros

Nathan vit dans un monde où les sorciers blancs dominent. Une telle situation pourrait lui sembler tout aussi normale ayant pour famille des sorciers de cette catégorie. Cependant, le père du garçon n’est autre qu’un sorcier noir maléfique. Depuis sa naissance, Nathan est rejeté par les siens, privé de libertés et détesté sans qu’il  ait pour autant fait le moindre mal. Aux yeux des sorciers blancs, son plus grand crime est tout simplement celui d’être né. Après plusieurs décrets rendant ses mouvements de plus en plus restreints, la sentence ultime arrive ; le voilà enfermé, loin des siens, sous le joug d’une sorcière qui ne cesse de le torturer. Son père devient alors, pour lui, synonyme de liberté et d'espoir mais pour l'atteindre, il devra se libérer de la surveillance constante du  conseil des sorciers blancs...

 

Mon avis

Loin du monde féérique et enchanteur d’Harry Potter, Half bad nous présente un monde chaotique dirigé par une élite de sorciers. Sally Green nous offre un livre fort et intense de par les sévices que subit le héros, Nathan.

Nous suivons l’évolution de ce jeune garçon dont la vie est contrôlée et restreinte par le conseil des sorciers blancs. Les décrets s’enchaînent enlevant petit à petit le peu de libertés qui lui étaient accordées. Le temps passe et Nathan approche peu à peu de ses 17ans. Mais nous comprenons bien vite que le but du conseil n’est pas seulement de le dominer mais de le briser. Nathan s’aperçoit alors que sa seule chance est de fuir le conseil et la société des sorciers blancs.

D’une lecture agréable, Half Bad plaira à un lectorat jeune comme plus âgé. Mais certains détails pourront gêner votre lecture tel que le fait que l’auteur utilise soudain le « tu » pour parler de son héros. Cette technique aurait pu être intéressante si cela avait donné l’impression qu’un des personnages s’adressait directement au lecteur, l’intégrant ainsi à l’histoire ou encore, si cet effet de style était ajouté dans le but de donner l’impression que le héros perd la tête. Cependant, ici, la syntaxe est telle que nous sommes tout simplement troublés par ce subit changement de pronom et en arrivons même à être agacé.

En outre, l’atmosphère du roman pourra en déconcerter certains ; le livre ayant beaucoup été comparé à Harry Potter avant sa sortie, des fans du petit sorcier se trouveront probablement déçus en pensant retrouver dans Half Bad le même univers que celui de J.K Rowling. Bien loin des cours de potions et enchantements, le héros de Half Bad ainsi que sa famille vivent dans le monde réel (celui des « béjaunes », terme pour désigner les êtres non-sorciers, comme il est précisé dans le livre). Nous n’avons qu’un faible aperçu du côté magique de l’histoire. Celle-ci repose entièrement sur le combat de Nathan - qui ne possède encore aucun don magique - contre la société des sorciers blancs .

Malgré ces quelques défauts, le second tome nous réservera sûrement beaucoup de surprises et la fin de ce premier roman ne fait que nous conforter dans l’envie d’en découvrir plus. En espérant, cependant, que le style sera un peu moins chaotique par la suite car cela pourrait se révéler plus décourageant qu’autre chose.

étiquette MA NOTE 4 SUR 5

SERENA.png Ne t'inquiète pas pour moi - Alice Kuipers

 

 

 

Book-trailer

 

 

Extrait

J'ai malgré tout un secret. Un secret si noir, si désespéré, si absurde qu'il m'est impossible de le partager. Une petite histoire que je me raconte le soir, avant de m'endormir. Mon père n'a en réalité rien d'un personnage maléfiques ; il est fort et puissant. Il s'inquiète pour moi...il m'aime.

Tag(s) : #Half Bad, #Sally Green, #Collection Macadam, #Editions Milan, #jeunesse, #fantastique, #bien-mal, #torture, #chronique Serena, #chronique Rosehip31