Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Invisibilité - Andrea Cremer, David Levithan

etiquette-RESUME.png

Stephen est invisible depuis toujours.

Une malédiction impossible.

Jusqu’au jour où Elizabeth le voit.

Elle seule peut briser le sort.

Au risque de les séparer à jamais.

Michel Lafon

 

 

etiquette-MON-AVIS.png

 

 

     Le texte s’ouvre sur l’histoire de Stephen, un jeune adolescent qui a vécu toute sa vie en étant invisible (au sens propre du terme !). Nous découvrons ce personnage au travers d’une très belle plume, avec des images presque poétiques ; « leur esprit est  accaparé par les oiseaux, les écureuils, le vent. Je  n’existe pas. Et pourtant j’existe ».

Nous faisons ensuite la connaissance d’Elizabeth, une jeune fille au caractère fort qui cache de nombreuses faiblesses derrière un masque d’agressivité.

    Malgré la douloureuse histoire vécut par chacun des narrateurs, on ne tombe jamais dans le pathos.

 

     Le récit est partagé entre la voix de Stephen et celle d’Elizabeth. Chaque chapitre se focalise sur l’un ou l’autre. L’action se mêle à des longueurs mais les auteurs réussissent avec brio à garder l’attention de leur lecteur en relançant sans cesse l’intrigue.

On peut cependant être déçu par certains aspects de l’histoire telle que le secret caché par l’héroïne, Elizabeth, qui est très vite révélé. Pour ceux qui auront lu « Boys don’t cry » de Mallory Blackman, vous comprendrez tout de suite de quoi il retourne (Elizabeth nous présente tout d’abord son frère comme étant homosexuel puis nous dit quelques pages plus loin « quand les premières rumeurs sur Laurie sont apparues… »).

 

     Après la présentation des héros et la découverte du secret que chacun cache, l’intrigue nous amène vers des éléments plus farfelus. On nous parle de « lanceurs de sorts », de « lanceurs de malédictions »… L’histoire prend alors une tournure inattendue. Une quête commence. Notre héroïne se révèle posséder des pouvoirs dont elle n’avait pas conscience.

Une œuvre à prendre donc avec des pincettes mais qui n’en est pas moins agréable à lire. Ce roman présente une écriture dynamique parsemée d’images poignantes : « J’ai imaginé mon corps gisant tout en bas, fracassé sur le trottoir, sans personne pour savoir que je perdais mon sang ». Mais aussi un récit cohérent avec peu de clichés.

 

      Un roman young adult/fantastique classique qui saura vous séduire ; des personnages attachants (mis à part une vieille femme étrange, Millie dont la personnalité n’est pas très cohérente), une histoire qui tient la route avec un soupçon de « magie », de la romance et de l’action.

 

étiquette MA NOTE 5 SUR 5

ROSEHIP.png

Tag(s) : #Andrea Cremer, #David Levithan, #Invisibilité, #Editions Michel Lafon, #Adolescent, #young adult, #romance, #drame, #fantastique, #chronique Rosehip31